samedi 11 mars 2006

Une nuit en Tunisie

Je pense à une nuit tunisienne, une nuit comme
Jamais on ne l’oublie. Grimpé sur le toit, je vois
Les étoiles et la Lune. Je respire le grand air frais
Qui s’est enfin imposé face au vent brûlant du jour.
J’ai des frissons. Ce toit est mon bel observatoire !
Je scrute la course des astres ; je recherche l’étoile
La plus brillante. Le ciel est formidablement beau
Cette nuit et je suis le plus heureux des hommes.
Je ne suis pas seul ; tu es là, mon grand frère éternel.
On voit la même chose ; on ne parle pas, pas la peine !
On écoute ensemble les bruits si étranges de la nuit…
Ces bruits qui viennent parfois de loin et qui amènent
Avec eux un lot de nouvelles : le train passe en gare,
L’âne du voisin ne dort pas ; il y a un mariage là bas !
Sur cette terrasse noire, à la seule lueur des étoiles,
Je me sens attiré vers le ciel obcur, libéré de ce qui
Sur Terre nous retient. Je sens une légèreté inouïe
Mon cœur est un courant d’air ; mon âme une plume.
Le temps me semble soudain plus lent et je savoure
La seconde et puis la minute. Mon souffle je retiens.
Derrière nous veille une solide muraille qui est bien
A demi-ruinée, éclairée d’une lumière orangée.
Elle domine sur des kilomètres à la ronde cette
Terre au faible relief recouvert d’un tapis d’olivier.
Même en tournant le dos à cette muraille, je sens
Sa présence si puissante. Non, on ne peut l’oublier !
Dans le ciel de cette nuit, règne l’infini de l’univers,
L’impression que le regard dans une mer se noie.
Dans cette muraille, il y a l’infini du temps aussi.
En tendant l’oreille, on peut presque entendre les
Sons qui transpirent des vieilles pierres. Des cris
De joie, des pleurs, des paroles en punique, grec,
latin, berbère, arabe, français ! Rugissements de
Bêtes sauvages, coups de canon qui l’éventrent,
Outils et armes aiguisés contre ces pierres, et,
Maintenant, la musique coulant comme le miel
Si doux, dont les notes chassent les bruits sourds
D’une histoire tourmentée ! L’heure tourne ; il faut
Quitter la terrasse, regagner la terre ferme et songer
A dormir, espérant prolonger par le rêve cette grâce…

Roumi à son grand frère

medium_vue_nocturne.jpg


1 commentaire:

Roumi a dit…

COMMENTAIRES PRECEDENTS RETRANSCRITS

Je tiens a te souhaiter la bienvenue dans la blogosphere..
J'ai adoré cette premiere note.. Ca me rapelle le toit de la maison de mes parents a Tunis.. toute cette description est tellement vrai.. On se croirais en Tunisie!
Merci Roumi..

Ecrit par : SkyDancer | samedi, 11 mars 2006
-------------------------------
Merci, mon cher Mehdi, pour ton beau message qui est la meilleure marque de reconnaissance que je pouvais espérer.

Ecrit par : Roumi | samedi, 11 mars 2006
------------------------------
euhhh tt d'ab bienvenue ds la blogosphere..
mais pq écrire qu'en francais Oo je sais que c ton blog et que t'y es le seul maitre.. mais c la premiere fois que je vois une telle requette.. et si moi je voulais m'exprimais en tunisien? en anglais , en allemand... g pas le droit?

Ecrit par : nemella | dimanche, 12 mars 2006
---------------------------------
@Nemella : Aslama (mot autorisé !) ! En fait je conçois ce blog comme un lieu de contact entre Français et Tunisiens. Il y a peu de Français (ou francophones occidentaux) qui parlent arabe alors que les Tunisiens s'expriment très bien en français. Il est important que chacun profite des réponses et commentaires des autres et ce n'est malheureusement pas toujours le cas. C'est simplement pour cela que je tiens à l'usage d'une langue, le français, ce qui me paraît cohérent dans un blog francophone. Je ne fais pas ce blog simplement pour les Français ou simplement pour les Tunisiens ; je veux que tout le monde se comprenne ici, tout simplement. Je n'effacerai pas les messages qui ne sont pas en français mais je trouverai simplement très regrettable qu'une partie des lecteurs potentiels ne puissent pas en profiter.
Porte-toi bien.

Ecrit par : Roumi | dimanche, 12 mars 2006
-------------------------------
Salut à Tous,
Roumi, Bien que nous ne sommes pas encore tombé d'accord sur la façon de traiter les 9 pages A4, ni de ce qu'elles pouvaient contenir d'elements positifs à une analyse didactique....Je peux te confirmer que ton essai reflete avec succés l'atmosphere des nuits tunisiennes sauf qu'il manque le reflet de l'element climatique ( chaleur infernale de l'été )...Ceci dit je n'arrive pas à situer ce village ou s'entremelent les ruines, les henissements des anes et le sifflement du train...Au Sahel peut etre ?

Ecrit par : Julien | dimanche, 12 mars 2006
---------------------------------
Bonjour Julien. Merci pour ton message ; merci de venir peupler ce blog encore un peu désert. L'image (petite je l'avoue... je ne maîtrise pas encore toute la technique !) représente El Jem et c'est la ville dont je parle. Donc gagné, c'est bien dans le Sahel !
Merci donc pour le compliment ; ça me fait bien plaisir. La chaleur, j'ai évité de trop y penser, surtout que je pensais à une nuit fraîche en écrivant ce petit poème !
Porte-toi bien.

Ecrit par : Roumi | dimanche, 12 mars 2006
---------------------------------
Ta note me rapelle Elhalfaouine , le film . Très beau film et bel hommage à ton grand Frère . Bienvenue roumi :)

Ecrit par : Elyssa | lundi, 13 mars 2006
----------------------------------
Chère Elyssa, je te remercie beaucoup pour ton message et ta gentillesse. Tu es ici chez toi. Comme je te l'ai écrit, ton prénom est un délice pour mon esprit et le voir écrit sur ce blog est un réel enchantement !
Porte-toi bien.

Ecrit par : Roumi | lundi, 13 mars 2006
----------------------------------
3lech ya roumi mai thebna nektbou ken bel francais?
3lech?

Ecrit par : double x | lundi, 13 mars 2006
----------------------------------
de passage.. j'aime :)

Ecrit par : Mira | mardi, 14 mars 2006
---------------------------------
Merci beaucoup Mira ! Porte-toi bien !

Ecrit par : Roumi | mardi, 14 mars 2006
---------------------------------
Avant tout je voudrais bien te souhaiter la bienvenue dans le monde de la blogosphère. J'aimerais bien savoir ou t'as trouvé cette sublime image de l'amphithéatre romain d'Eljem, ancienne Thysdrus, si c'est possible tu peux me donner le lien?

Ecrit par : Hannibal | mardi, 14 mars 2006
---------------------------------
Bonjour Hannibal et merci pour ton message. En fait tu ne trouveras pas cette image sur internet ; c'est une carte postale ancienne datant des environs de 1900 que j'ai scannée. Comme c'était mon premier message, je n'ai pas bien réussi à mettre une image plus grande. Je vais essayer de l'agrandir.
Porte-toi bien.

Ecrit par : Roumi | mardi, 14 mars 2006
---------------------------------
Roumi merci pour l'info. A propos et par curiosité ton pseudo "Roumi" a-t-il un lien avec le mot utilisé dans le dialecte tunisien, signifiant un étranger, un "gawri" :P ou c'est une autre chose?

Ecrit par : Hannibal | mardi, 14 mars 2006
----------------------------------
Bonjour Hannibal. Mon pseudo est une énigme et le restera. Il y a plusieurs explications à ce pseudo (car il y a toujours plusieurs explications dans toutes les choses de la vie !). Tu sais, je suis quelqu'un de très timide et pudique et je n'aime pas trop parler de moi en public. J'ai fait ce blog pour faire plaisir à quelqu'un qui me demandait de le faire ; je me suis dit que peut être ça pouvait intéresser des gens mais ça n'empêche que Roumi doit rester une sorte d'ange invisible, venant de nulle part. J'espère que tu me comprends, Hannibal. Tu seras toujours chez toi ici.
Porte-toi bien !

Ecrit par : Roumi | mardi, 14 mars 2006
----------------------------------
bienvenue, roumi dans la blogosphere tunisienne, une note poetique et nostalgique a la fois!

rassures toi je ne vais pas polemiquer sur l'histoire de l'independance de la tunisie;)

Ecrit par : adib | mardi, 14 mars 2006
----------------------------------
Poésie et nostalgie, oui c'est ce qui m'a inspiré. Merci beaucoup pour ton commentaire Adib. Sois certain que tu es le bienvenu ici.
Porte-toi bien.

Ecrit par : Roumi | mercredi, 15 mars 2006
----------------------------------
ça m'a fait vraiment chaud au coeur roumi, les nuits des régions calmes en Tunisie, je les connais moi les nuits de campagne tunisienne et je suis sure que ca va t'inspirer encore plus si t'y passe juste une nuit; c'est peut être mon amour pour ce pays, pour MON pays qui me fait dire ca, qui fait que je vois que de la beauté, une beauté éblouissante dont on sent la force quand on est loin de ce pays, plein d'histoire, plein de mystère, plein de complexité et de contradictions...reste à savoir comment le voir, comment savourer sa beauté et comprendre son originalité, c'est pas donné à tous, ça c'est clair, l'être humain a plutôt tendance à voir et à savourer l'apparent des choses, et si on l'apprécie cet apparent pourquoi ne pas aller beaucoup plus loin?...

j'ai pas pu bien m'exprimer, peut etre, roumi, parce que chui en classe maintenant et qu'il y a du bruit... mais j'éspère que tu l'as reçue mon idée...

Ecrit par : wafa | mercredi, 15 mars 2006
----------------------------------
Bonjour Wafa. Oui j'ai reçu ton idée... en plein coeur ! Tu as parfaitement exprimé les émotions qu'on peut ressentir vis à vis de la Tunisie et je partage ta vision des choses. Merci d'avoir écrit ici ces si belles idées.
Porte-toi bien

Ecrit par : Roumi | mercredi, 15 mars 2006
----------------------------------
SALUT
C un un joli et coll blog
Félicitation Roumi

Ecrit par : anis | vendredi, 24 mars 2006
-----------------------------------
Merci beaucoup pour ta gentillesse, Anis. Reviens quand tu veux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Roumi

Ecrit par : Roumi | vendredi, 24 mars 2006
----------------------------------
salut,
ya roumi, juste deux mots et je sors
une nuit en tunisie avec des ami(e)s, hummmmmmm c'est cool
bye bye tit frére
@+
walid

Ecrit par : Walid | dimanche, 07 mai 2006
----------------------------------
Coucou Frérot Walid !
Tu as raison, c'est super bien une nuit en Tunisie avec des amis... enfin je dirai plutôt une soirée car après une heure du matin, je ne pense pas être encore en état de marche...
A plouch

Ecrit par : Roumi | dimanche, 07 mai 2006
-----------------------------------
six mois plus tard je commente ta note qui fut la premiere que j'ai lu. je me rapelle encore de cette nuit ou loin de mon pays je me sentait seul. ta note m'a reconforté dans ma solitude. toi tu faite ton blog aujourd'hui et moi je fete cette note qui a fait de nous les amis et freres que nous sommes!

Ecrit par : zyed | vendredi, 15 septembre 2006
----------------------------------
@Zyed : mon petit Frère, ton commentaire m'a bouleversé, me donnant une grande émotion.
Zyed, mon Ami, je me souviens de chacun de tes commentaires ici... je me souviens du jour où tu as ressuscité Khaddouja... je me souviens de tes mots si touchants sur la note "Tu ne laisses jamais personne indifférent".
Je te remercie infiniment, mon très cher Zyed, pour ton regard poétique, pour ta très grande générosité et pour cette façon originale que tu as eu de fêter les six mois de ce blog en commentant ma toute première note.
Merci, merci, merci... mon Ange... j'ai des larmes aux yeux...

Ecrit par : Roumi | samedi, 16 septembre 2006