lundi 2 février 2009

Déclin des blogs, déclin des liens humains

Chacun a pu constater le tassement de l’activité de la blogosphère durant l’année écoulée, ceci étant dû en particulier au développement des réseaux sociaux au premier rang desquels se trouve Facebook. De nombreux bloggeurs convaincus ont ainsi déserté partiellement ou totalement leur blog. J’ai voulu illustrer ce phénomène de manière plus concrète en partant de ma liste de blogs préférés (voir la colonne de droite de ce blog).


On y trouve dix-sept blogs qui forment un ensemble constitué au hasard d’affinités de lecture ; on ne pouvait donc au départ présager de l’évolution de ces blogs et ils sont en cela représentatifs du destin variable que suivent les divers blogs tunisiens.


Le principal phénomène mis en évidence est le ralentissement de la mise à jour de ces blogs en 2008. Sur la période du second semestre 2008, qui devrait théoriquement représenter environ 50% des parutions de l’année, on remarque que pour la majorité des blogs (10 sur 17) il y a un déficit de publication tel que la production est équivalente à 1/3 (AntikoR, Bla-bla-Blog, Jounayd, Marou), 1/4 (Nihed), 1/5 (Shams) voire même 1/10 (Antar, Imperator) de celle du premier semestre. Deux blogs enfin n’ont eu aucune activité durant le second semestre (Iznogood, Xander).

Certains blogs sont relativement stables en revanche, de ce point de vue (Asthenia, Hannibal, Mani, Mariouma, Ulyssen).


Le second phénomène mis en évidence est la baisse significative du nombre de notes sur douze de ces blogs entre 2007 et 2008. Cette baisse va d’environ 20% (Bla-bla-Blog), 1/3 (AntikoR, Ulyssen), 50% (Asthenia, Hannibal), 60-65% (Antar, Marou), 80-85% (Imperator, Shams) et même 90-95% (Iznogood, Mejhoul, Xander). Une minorité de blogs semblent en situation stationnaire voire même en légère augmentation entre 2007 et 2008 (Jounayd, Mariouma, Nihed) mais ce constat doit être tempéré du fait qu’ils ont été créé dans le courant de l'année 2007.


Pour les blogs créés en 2005 et 2006 on peut constater également de fortes chutes du nombre de notes publiées sur une période plus étendue. Entre l’année de plus forte production et l’année 2008 la chute est souvent impressionnante : 1/3 (AntikoR, Ulyssen), 50% (Bla-bla-Blog), 60% (Marou), 85% (Asthenia), 90% (Antar, Hannibal, Imperator) et même 95%-98% (Mejhoul, Xander).


S’il y a donc une réduction de l’activité de ces blogs en 2008, il en est une autre sans doute moins perceptibles sur la longue durée des deux ou trois ans écoulés. La décrue du nombre de notes semble suivre une sorte de courbe exponentielle, s'aggravant d'année en année chez les bloggeurs ici considérés. Facebook n’est que le dernier en date et le plus visible et évident des facteurs de cette évolution.


Il faut donc chercher des explications complémentaires. Notons en particulier que dans cette liste la plupart des blogs sont relativement anciens, ayant été créés en 2005 (4) ou 2006 (7), les autres étant de 2007 (5) et 2008 (1). Leur existence moyenne est donc de deux ou trois ans environ, ce qui permet d’envisager chez certains bloggeurs une sensation de lassitude, le blog étant parfois vécu, selon les périodes, comme un bienfait ou un fardeau. Cependant peu de bloggeurs vont jusqu’à détruire définitivement leur blog, même s’ils n’ont manifestement plus la motivation initiale pour l’alimenter.


Des événéments privés, notamment professionnels, peuvent également expliquer pour certains la moindre activité de leur blog. Ceci dit cette explication ne pourrait sans doute, pas plus que les autres, être considérée comme l'unique justification de tels changements. Il s'agit sans doute plutôt de combinaisons de différents facteurs.


Cette notion de temps consacré au blog nous ramène en tout cas vers Facebook et les autres réseaux communautaires, qui n'ont pas attendu 2008 pour se développer même si cette année a été particulièrement marquée par eux. Il est clair que ces réseaux sociaux peuvent séduire en partie par le gain de temps qu'ils procurent. Plutôt qu'un texte plus ou moins long sur un blog, beaucoup préfèrent désormais quelques mots publiés sur leur profil Facebook notamment.


Quoi que l'on pense de ce mode de communication, force est de constater qu'il est particulièrement indigent en raison de la forme qu'il prend... quelques mots ne remplacent pas un discours construit, structuré, argumenté, ... quelques mots ne compensent pas la dimension esthétique de l'écriture. La médiocrité indéniable de cette forme d'expression sommaire appelle la médiocrité des commentaires et donc des échanges ; on est passé du texte enrichi de commentaires sur le blog à des lambeaux d'expression sur les réseaux communautaires. On peut déplorer la perte de certains bloggeurs, pour leur sensibilité, leur intelligence, leur talent à écrire, ... toujours est-il que la paresse a largement gagné et que beaucoup semblent se satisfaire désormais de ces modes d'expression moins exigeants en temps et en qualité.


On peut y voir un net déclin de la qualité des liens humains. L'émulation des esprits a plus gagné dans l'écriture, la lecture et le commentaire des blogs que dans les actuels échanges semi-automatisés, deshumanisés, impersonnels, ... des réseaux sociaux. Le blog était une sorte de richesse offerte au monde... le réseau social est bien souvent une médiocrité contenue en vase clos, d'autant plus quand on se contente de cela et que l'on a renoncé à une démarche toute autre, il est vrai, mais dont le souvenir ne peut que rappeler la supériorité en terme de qualité d'échanges.


Les blogs qui subsistent, qui résistent même devrais-je dire à ce déclin général, en subissent les effets néfastes, le lecteur s'accommodant de moins en moins aux textes longs et renonçant à commenter autant qu'auparavant. Nous sommes tous acteurs de ce qui se passe... et quand je lis la détresse de certains amis qui se laissent enfermer dans cet univers de vacuité des échanges humains, je ne peux que m'interroger sur ce qui les poussent à se jeter à corps perdu dans des logiques qui sont opposées à leurs besoins fondamentaux. Nous avons vécu longtemps sans les blogs il est vrai... mais avec eux nous avons vécu des moments bien meilleurs qu'aujourd'hui où, sous le regard de nos "amis", nous nous regardons le nombril sur les sites tels que Facebook.


Illusion du temps maîtrisé... méprisé, devrait-on dire plutôt. Revenez à l'authenticité avant de vous apercevoir de ce que vous détruisez, souvent irrémédiablement ! Et priez pour qu'au milieu du champ de vos ruines personnelles, vous découvriez un petit édifice par vous oublié mais encore suffisamment accueillant.

14 commentaires:

Imperator a dit…

ok je promets que je vais reecire et ce n'est pas un probleme de reseaux sociaux :)

IK

Roumi a dit…

@imperator : je vois mon cher que la publication de ta performance (-90%) commence à te rendre à la raison ! Toutes mes félicitations et à bientôt alors sur la blogosphère ! :D

MAD DJERBA a dit…

Tout d'abord, félicitations pour ton étude.

Ayant un blog et étant sur FB, j'ai remarqué que l'inter-activité et l'échange sont beaucoup plus forts sur FB que sur mon blog. A la même question posée simultanément sur les deux supports, j'obtiens "instantanément" et assurément des commentaires sur FB, ce qui n'est pas forcément pas forcément le cas sur le blog.

L'échange, la facilité de dialogue grâce à un cadre plus "décontracté" comme FB, la liberté de ton que chacun peut s'y accorder, sont certainement des facteurs qui jouent en faveur de ce réseau.

En ce qui me concerne donc, ces deux types de support ne sont pas "concurrents" mais complémentaires.

ulyssen a dit…

bonjour chez ami, moi aussi je suis plus de l'avis de mad, les gens sont plus reactifs sur fb que sur un blog, d'ailleur fb integre une fonction qui edite des articles tout comme un blog, bon c'est plus simpliste comme utilisation mais moi quand j'ecrit un test il est immediatement repris sur fb, ce qui lui donne une plus grande visibilité, sinon tu a tout a fait raison concernant les raisons de ce tassement, pour ma part je suis presque passé par tout ca, meme si je reflechi souvent a ecrire je m'y arrive plus avec la meme facilité qu'avant, la solution ideale serait que tu vienne sur fb !! loool on peut meme parler de crise pour les blogs aussi loooooool

Kiffe Grave a dit…

Tu as oublié les nouveaux venus comme moi, Kiffe Grave.

Je suis à 288 en 5 mois, une audience qui augmente, pagerank3 et plein de commentaires.

Je ne retrouve pas ça sur facebook, dont je suis membre depuis bien plus longtemps que je blog.

D'ailleurs c'est en lisant des posts de bloggers que j'ai eu envie de m'y mettre bien qu'étant membre de Facebook, MySpace.

Donc faudrait pas nous oublier, nous les nouveaux!

Nawras a dit…

[ Tin je le croise partout ce Kiffe Grave :) ]
En fait, Roumi c'est un plaisir de te lire! ton article est interessant mais (je fais pas partie de ton etude mais quand meme je fais partie de la blogsphere) d'après mon experience personnelle, la chose qui me laisse souvent diminuer mes publications sur le blog est surtout que j'ai aussi une vie ailleurs, et des obligations (etudes...)
Bonne continuation!

Roumi a dit…

@mad djerba : merci pour ton message. En effet l’interactivité et les échanges sont beaucoup plus nombreux sur facebook ; j’en suis conscient. Disons que je me place plus dans l’optique de la qualité que de la quantité. C’est vrai qu’il y a un côté plus décontracté sur facebook, qui tient au fait qu’on est entre « amis », cette notion d’amitié étant toutefois très relative dans certains cas. Il y a donc bien complémentarité théorique en effet mais pas équivalence qualitative à mon sens. En outre, d’après l’échantillon étudié et la mise en évidence de la chute souvent considérable de l’activité sur les blogs, il apparaît que cette dimension complémentaire a échappé à beaucoup des usagers de facebook ; il y a donc de fait une réelle concurrence qui se traduit par une suractivité sur facebook et un ralentissement souvent très net du blog. J’ai indiqué, dans l’échantillon retenu, la minorité des blogs qui ont une activité stationnaire ; ce sont sans doute parmi ces quelques personnes qu’il faut chercher ceux qui ont effectivement une vision complémentaire et équilibrée de facebook et du blog… et ils ne semblent pas être les plus nombreux.

@ulyssen : bonjour Habibou. Je suis aussi sur facebook ! Sauf que je n’y trouve pas d’intérêt personnellement et je n’interagis pas car je pense que cela nous détourne souvent de contacts plus directs, personnels, intenses, … ; je trouve que les blogs, même s’ils n’ont pas non plus forcément la dimension intime, permettent un échange plus profond et donc plus sain dans une optique ambitieuse des sentiments humains. Ce n’est pas toujours évident mais je préfère écrire dès que je peux un message personnel à un ami plutôt que de marquer un truc du genre « ce lundi j’ai mis deux heures à arriver à Paris à cause de la neige ». Quant aux liens avec le blog, je ne peux ni ne veux… ici c’est Roumi l’être désincarné… sur facebook c’est un autre que Roumi. :)

@Kiffe Grave : salut. Je n’ai pas oublié les nouveaux venus. Je suis parti de ma liste de blogs favoris, ce qui est à la fois arbitraire mais aussi un échantillon significatif. Je ne peux pas parler des nouveaux venus puisque j’essaie de montrer un phénomène inscrit dans la durée. :)
Ceci dit il est vrai que des nouveaux blogs se créent et sont parfois très dynamiques… comme l’étaient certains des blogs anciens… il vaut voir sur le long terme si ce rythme sera maintenu ou non ; la problématique que j’expose est celle de l’essoufflement de certains blogs et on attendra donc avant de se prononcer à ce propos pour les nouveaux. Je dois dire quand même qu’une telle intensité de publications, dans le contexte actuel, est en effet singulière.

@Nawras : bonjour. Tu as raison ; il y a des raisons personnelles qui peuvent entrer en ligne de compte. Je l’ai mentionné d’ailleurs. Disons que pour beaucoup de bloggeurs il s’agit quand même plutôt d’un transfert d’activité de leur blog vers facebook. Je m’étais dit au départ que certains amis n’avaient sans doute pas le temps de continuer à écrire régulièrement leur blog…mais quand on les voit régulièrement sur facebook, on se dit que ce n’est pas nécessairement qu’un problème de temps mais plutôt un changement d’esprit.

Yas a dit…

Il y a aussi un certain manque de temps, mais aussi une certaine evolution.

Beaucoup de nous avons change de vie, de vision, de pays, de statut durant les dernieres annees,
des bloggers se sont maries, on eu des gosses, d'autre sont passes d'etudiant a employe, de voyageurs a tunisiens bien ancres.
Cela altere la vision que l'on avait du monde, cela nous donne des nouveaux centres d'interet.

Beaucoup d'entre nous avons grandi et n'avons plus la meme vision du blogging.

Kiffe Grave a dit…

Comment ça se fait que je ne sois pas dans ta liste de favoris?

Roumi a dit…

@Yas : en effet, il y a des changements personnels qui expliquent une partie de cette évolution. Ceci dit, il y a des bloggeurs qui ont eu des grands changements dans leur vie sans que l'on s'en rende compte sur le développement de leur blog. Pour ce qui est du manque de temps, il est relatif pour ceux qui sont passés d'une sorte de dépense aux blogs à une dépense aux réseaux sociaux. Il est tout à fait intéressant de voir que dans les années précédentes nous avons pu lire sur les blogs des textes évoquant la dépendance aux blogs... et depuis quelques temps il arrive que l'on lise des textes sur la dépense aux réseaux sociaux et notamment à Facebook. Je dois dire que ce qui m'intéresse surtout c'est le cas de ceux qui basculent d'une chose à une autre, qui ont du temps et choisissent de le dépenser d'une façon relativement différente, en délaissant plus ou moins une autre forme d'échange dont ils disaient qu'elle était essentielle pour eux.

@Kiffe Grave : je lis ton blog de temps en temps. C'est mon dernier mot... :)

Double x a dit…

ti chbik nsitna ya Roumon?
ta7kich 3lina?
dima actif rahou
3andna bloget partout ama anonyme ;)
lawej tel9a sa7bi el ghoul
haha
mak ta3ref eddenya ki lasctic ki tejbed'ha terja3 3ilk
erkhiik we fi9!!!!

Roumi a dit…

@double x : il s'agit d'un oubli volontaire. Je n'ai pris en compte pour ce texte que les blogs ayant eu une activité, même faible en 2008 ; le blog officiel de double x est resté en sommeil depuis bien plus longtemps. Il est vrai que cela n'empêche pas d'écrire des commentaires ailleurs, anonymes ou non. :)

Anonyme a dit…

limit in the checking of all to grab the drift this unrestricted [url=http://www.casinoapart.com]casino[/url] ancillary at the outwit [url=http://www.casinoapart.com]online casino[/url] signal with 10's of blooming [url=http://www.casinoapart.com]online casinos[/url]. actions [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-roulette.html]roulette[/url], [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-slots.html]slots[/url] and [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-baccarat.html]baccarat[/url] at this [url=http://www.casinoapart.com/articles/no-deposit-casinos.html]no do away casino[/url] , www.casinoapart.com
the finest [url=http://de.casinoapart.com]casino[/url] to UK, german and all exceptional the world. so to the climax [url=http://es.casinoapart.com]casino en linea[/url] corroborate us now.

Anonyme a dit…

You could easily be making money online in the undercover world of [URL=http://www.www.blackhatmoneymaker.com]blackhat downloads[/URL], It's not a big surprise if you haven’t heard of it before. Blackhat marketing uses little-known or little-understood methods to build an income online.