lundi 29 septembre 2008

« Mais non idiot je pense très fort à toi. »*

Ô mon beau Soleil, mes yeux tendres ne voient que toi :
Ils te dévorent et te caressent, mon Trésor, ma Soie !
Où que je sois et quoi que je fasse, mon doux Espoir,
Toutes mes pensées n’ont de cesse, du matin au soir,

De t’appartenir, depuis le jour où ton cœur s’est emparé
De la citadelle de mon être jusqu’alors désemparé.
Tel Virgile mon âme veut chanter tes insignes vertus,
Elever pour toi ce temple vers le ciel et mille statues,

Polir leurs antiques marbres de mes larmes de joie,
Louer à jamais tes merveilles par l’ardeur de ma foi.
Je serai ton Orphée, hérault fidèle de notre Amour,

Si tu le veux, si tu me regardes, si j’existe toujours.
Ne choisis, ô Rêve d’Ailleurs, aucun autre chemin ;
Ton souffle est le mien, ta main mon unique destin.


* Titre inspiré d'une phrase d'anthologie reçue par mail... un jour passé. Tes derniers mots évidemment... ! C'est fou le nombre de personnes qui pensent à nous sans jamais songer à nous le dire... C'est encore mieux quand on se fait en plus traiter d'idiot... J'avais écrit ce poème d'amour pour toi... et comme tu ne lis sans doute pas mon blog, tu ne le sauras jamais... Quelle vie... !

7 commentaires:

mariouma a dit…

quel déchainement de romantisme roumi! dis-donc ;)

Roumi a dit…

Bonjour Mariem. Je ne suis pas plus déchaîné que d'habitude ; je suis toujours aussi roumantique. :)

princessTanit a dit…

très beau :)

mariouma a dit…

cette personne a de la veine ;)
tu viens jouer avec nous stp?
http://tinyurl.com/3nwkde

Roumi a dit…

@princesstanit : merci :)

@mariouma : moi je n'ai pas de veine en revanche ; je me fais toujours larguer en remerciement de mes poèmes. :p

J'essaierai de venir jouer mais je suis un peu débordé par le boulot aujourd'hui et demain.

Anonyme a dit…

et dit moi, est ce si dure à quelqu'un qu'on l'aime!!!

Roumi a dit…

@anonyme : il manque deux mots à ta phrase pour qu'elle soit totalement claire. Je suppose que tu me demandes si c'est difficile de dire à quelqu'un qu'on l'aime.

Ce n'est justement pas difficile, du moins pour moi. J'ai toujours su dire "je t'aime" et autres douceurs quand il le fallait.

Le problème vient plutôt en l'occurrence de l'aptitude de l'autre à savourer ces propos. Il y a des gens qui rêvent d'entendre ces mots et d'autres qui fuient dès qu'ils les entendent... c'est étrange mais c'est ainsi. Moi je tombe plutôt sur la seconde catégorie. :)