samedi 13 mai 2006

Là bas… la Tunisie…

Durant l’été 2002, j’ai vécu un moment marquant de ma vie… j’y pense encore très régulièrement.

J’étais assez déprimé et je me sentais seul. Mon grand frère était rentré en Tunisie et moi j’étais resté en France tout seul. J’ai beaucoup pleuré lorsqu’il est parti ; je n’arrivais pas à accepter cette séparation temporaire dans ma tête et mon coeur. Maintenant j’y arrive un peu mieux vu que ces séparations sont assez fréquentes… mais ce n’est pas simple quand même.

En ce moment mon grand frère n’est pas près de moi… il me manque.

En ce mois de juillet 2002, ce n’était pas la joie. Je voulais me cacher pour masquer ma tristesse, ne pas montrer autour de moi à quel point je me sentais perdu. Je suis parti seul en vacances, avec le désir de m’éloigner le plus possible de Paris.

J’ai décidé de découvrir Marseille. J’étais naïf… je me disais « Je vais oublier mon grand frère… je vais oublier la Tunisie pendant un mois ; cela atténuera ma solitude ».

Je n’avais pas réalisé qu’aller à Marseille ce n’était pas fuir la Tunisie mais au contraire s’en rapprocher.

Arrivé à la gare Saint-Charles, je descends du TGV. Après quelques centaines de mètres seulement, je tombe sur le consulat de Tunisie. Je me dis « ça commence bien ; moi qui voulais oublier un peu la Tunisie… ! ». Je continue mon chemin ; évidemment je croise beaucoup de Maghrébins dans les rues de Marseille alors je me dis « Lui il doit être tunisien… lui peut être… celui là peut être pas… ». Je commence vraiment à regretter d’avoir choisi Marseille pour oublier temporairement la Tunisie et mon grand frère !

Je prends le bateau dans le vieux port de Marseille pour aller me balader dans l’archipel du Frioul. En arrivant dans ces îles, qu’est-ce que je vois ??? Un bateau rouge et blanc de la Compagnie Tunisienne de Navigation passe à proximité pour se rendre à la gare maritime…

Bon là je me dis que c’est plus la peine de chercher à oublier la Tunisie et mon frère ; il n’y a rien à faire ; vraiment la Tunisie me poursuit, hante mon cœur et mon esprit. La Tunisie est trop forte pour moi ; je ne peux lui résister plus longtemps… !

Je me sens encore plus désespéré… Comment faire pour apaiser ma peine d’être séparé de mon grand frère dans ces conditions ? Comment faire alors qu’à chaque pas et chaque regard la Tunisie se rappelle à moi ?

medium_scan10152.3.jpg

Mon bateau arrive dans le port du Frioul. Je descends ; je regarde l’heure du bateau pour le retour à Marseille… et je pars à la découverte des deux îles, Ratonneau et Pommègues, reliées par une digue impressionnante.

Ratonneau, c’est le port, la petite ville avec son architecture douteuse (des immeubles sur cette île… quelle horreur !), les quelques plages pour se baigner…

Je préfère Pommègues, la sauvage… la déserte… c’est à Pommègues que se produit une chose importante…

Pommègues, tu me tends tes doux bras…
Je te donne mon amour avec sincérité,
Moi qui t’ai juré mon entière fidélité.
Je désire t’accorder mes premiers pas
Chaque fois que je serai à Marseille.
Mon cœur ne voit nulle autre façon
De t’honorer, si exquise Merveille.
Je l’avoue : tu me fais perdre raison
Mais rien ne me semble plus délicieux,
Rien d’aussi fort ne peut m’apaiser,
Que me perdre sur ton chemin sinueux
Qui me donne autant envie de rêver.
Tu n’es qu’un petit bout de roche
Simplement posé entre ciel et mer ;
J’aimerais t’emporter dans ma poche
Car notre éloignement me rend amer.
J’aime passionnément ton ciel bleu
Dans lequel se noient mes beaux yeux
Et qui finit totalement par se confondre
Avec les reflets de cette eau profonde.
Tu me réconcilies à la beauté de la vie
Et ainsi j’aime à nouveau ma Tunisie
Que j’ai tenté de fuir très naïvement.
Apaisé, je le suis vraiment maintenant
Car ta grande bonté inspire mon cœur
Et fait chavirer toute entière mon âme.

En souvenir de ce mercredi 31 juillet 2002… au bout de l’île de Pommègues, mon regard perdu regardait vers le sud-est… là bas… la Tunisie et mon frère.

medium_au_loin_marseille....jpg

medium_entre_ciel_mer_et_roche.jpg

medium_un_paysage_lunaire.jpg

1 commentaire:

Roumi a dit…

COMMENTAIRES PRECEDENTS RETRANSCRITS

aller a Marseille pour oublier la Tunisie est comme partir a Rome pour oublier l'Italie :))))

j'adore cette note Roumi! tres touchante, comme d'habitude!

Ecrit par : Tarek | dimanche, 14 mai 2006
----------------------------------
@Tarek : merci pour ton commentaire.
Tu sais, je ne connaissais pas bien Marseille avant ce voyage de l'été 2002 donc j'étais un peu naïf. Maintenant je sais à quoi m'attendre quand j'y retourne.
Quand je retourne à Marseille, quand j'arrive à la gare Saint-Charles, je traverse la ville à toute vitesse jusqu'au Vieux-Port et j'embarque pour retourner à Pommègues, aller à nouveau au bout de cette île et regarder vers le sud-est... et puis je vais à la gare maritime voir si des fois il n'y aurait pas un bateau blanc et rouge qui me ferait également rêver...
Merci d'avoir inauguré cette note, Tarek !
A plouch.

Ecrit par : Roumi | dimanche, 14 mai 2006
----------------------------------
je connais pas Pommègues, mais ta description ne me laisse pas indifferente et ce joliiiiiii poeme.. , Merci roumi ..... n'essayes plus de fuir la tunisie et n'hesites pas à sauter au premier, vol, bateau à la première occasion sans perdre le temps et sans faire un detour par Pommègue :-)

Ecrit par : dadddou | dimanche, 14 mai 2006
----------------------------------
@Dadou : merci pour ton message. Ne t'inquiète pas, ça fait longtemps que j'ai renoncé à fuir la Tunisie ! Elle est trop forte pour moi ; mon coeur est totalement sous son charme !
Il faudra que je fasse une autre note sur Marseille, pour parler d'un bateau blanc et rouge qui m'a fait tant rêver...

Ecrit par : Roumi | dimanche, 14 mai 2006
----------------------------------
jolie note et tristounette a la fois
tu m as plongée dans la melancolie;c est pas grave ca m a fait du bien aussi
allez bon courage pour la suite
tunsie toujours dans nos coeurs
rabbi yfhadhalek ton grand frere et toute te famille

Ecrit par : PECHE MIGNON | lundi, 15 mai 2006
----------------------------------
@Pêché mignon : je te remercie pour ton message. Eh oui la vie est une succession de choses agréables et d'autres un peu tristes...
Merci à toi d'être passée ici.
A plouch.

Ecrit par : Roumi | lundi, 15 mai 2006
----------------------------------
@Roumi: Mon cher Roumi: tu m'épate comme toujours par ta facon si romantqiue, si fine et si noble de décrire les choses. Merci pour avoir partagé ces merveilleux souvenirs avec nous!

Ecrit par : Hannibal | lundi, 15 mai 2006
----------------------------------
@Hannibal : Mon cher Hannibal, ton commentaire m'a beaucoup touché. Je pense que tu pouvais comprendre cette note mieux que personne vu que tu sais de qui j'ai parlé dans ma note.

Je dois t'avouer que je pensais à écrire cette note depuis longtemps. Je voulais écrire à propos des îles du Frioul car j'aime cet endroit. Imagine, tu es dans la troisième ville de France (car ces îles appartiennent à Marseille) et tu es en pleine mer dans un endroit quasi désert : c'est vraiment incroyable !

Et puis quand je pense à ces îles, je pense forcément à la Tunisie ; c'est ainsi depuis 2002, depuis ce que j'ai raconté dans ma note. Il y a quelques jours j'ai parlé de ces îles avec le petit SkyDancer et j'ai promis d'écrire un petit quelque chose à ce sujet.

J'ai pensé aussi que le moment était bien choisi pour cette note ; en ce moment mon frère n'est pas là alors je suis un peu mélancolique... encore un mois à attendre ! Le temps est long.

Merci beaucoup Hannibal. A plouch.

Ecrit par : Roumi | lundi, 15 mai 2006
----------------------------------
bonjour, roumi,
bonjour tout le monde
c'est juste un test pour savoir si tout va bien
@+

Ecrit par : l'informaticien de walid | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
@Walid : eh bien ça marche maintenant ! Excellente nouvelle !

Ecrit par : Roumi | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
salut,
houpa, houpa
cà marche de nouveau,
bon, tu sais frérot roumi, chaque jour qui passe je découvre un homme plein d'émotion , gentil et sympas
reste comme tu es, ne change rien, si tu aimes la tunisie , soit sur que nous et la tunisie t'aime aussi,
c'est ton destin, non, continue
porte-toi bien
bon courage
a plouche, frérot

Ecrit par : walid | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
@Walid : merci pour ton commentaire très touchant. T'inquiète pas, je vais rester comme je suis... et je vais continuer car tel est mon destin effectivement :
Roumi est bien entre la France et la Tunisie ! Et ce sera toujours ainsi, j'espère ; inchallah !
Merci Frérot.
A plouch !

Ecrit par : Roumi | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
je veille je veille....

Ecrit par : double x | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
merci de veiller... et de t'émerveiller !

Ecrit par : Roumi | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
Comment peut on imaginer qu'on peut oublier la Tunisie ? !
It's impossible Roumi...
(surtout lorsqu'on va à marseille :p)

Ecrit par : mejhoul | mardi, 16 mai 2006
----------------------------------
@Mejhoul : euh... je sais bien que c'est impossible d'oublier la Tunisie... je voulais seulement essayer de ne pas trop penser à mon frère pendant un mois en m'isolant du monde si j'ose dire... cette tentative d'isolement s'est d'ailleurs soldée par un magistral échec !
Marseille était une ville quasi inconnue pour moi à l'époque ; je n'imaginais pas vraiment ce que j'allais y voir ! Maintenant je sais !
Tu sais, Mejhoul, la Tunisie est dans mon coeur et elle occupe mes pensées plusieurs fois par jour.
A plouch !

Ecrit par : Roumi | mercredi, 17 mai 2006
----------------------------------
ahhhhhhh ye tounes ahhhhhhhh

Ecrit par : mejhoul | mercredi, 17 mai 2006
----------------------------------
salut roumi comme promit voila mon premier commentaire sur ton blog.
en effet je n'ai pas encore lu la note mais je reviendrais et je vais la lire prochaINEMENT CA a l'air intereassant.

bonne continuation et longue vie a ton blog.

ciao

Ecrit par : lamine | mercredi, 17 mai 2006
----------------------------------
@Lamine : d'abord mabrouk Lamine ! Tu sais que Mehdi a refusé de devenir président de la blogosphère tunisienne. Donc c'est toi, son premier ministre, qui devient président ! Toutes mes félicitations !
Merci également pour ta visite et reviens quand tu veux.
A plouch

Ecrit par : Roumi | mercredi, 17 mai 2006
----------------------------------
En regardant ta note vite fait, un mot m'a attiré à la lire :D c'est "la gare Saint Charles" hi hi hi j'y vais souvent, au moins une fois par semaine, et je dcouvre que tu parles de ma chère Tunisie, et de ma chère Marseille... c'est vriament beau ce que tu dis... je vais pas parler, ni décrire mes sentiments envers tounes... c'est même pas descriptible, mais marseille j'adoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore... elle me fait de la peine cette ville... je la trouve tellement nostalgique.. même avec tout le mouvement qu'il y est, mâme avec tous les beaux endroits qu'elle contient.. mais prise indépendamment, on trouve qu'elle est pas la bien aimée de personne.. les français ne l'eiment pas trop, on la trouve "sale" et très arabe!! elle n'a de la France que son architecture dont cette saleté cache la beauté... et pour les étrangers, non français, les arabes surtout la trouvent aussi trop arabe comme ville et ne veulent même pas essayer de la visiter... elle me fait vraiment de la peine marseille.. y a que les marseillais qui l'aiment... qui arrivent à voir cette beauté.. cette chaleur... cette sensation de confort, d'apaisement une fois que tu y es.. je t'aime marseille!!! je connais le nombre de larmes que t'as versé.. le nombre de soupir que t'as sorti.. tes larmes c'est la méditerrannée.. tes soupirs c'est ce vent léger sur tes plages... Dommage qu'il y a tant de trucs qui cachent cette beauté...

Ecrit par : wafa | jeudi, 18 mai 2006
----------------------------------
@Wafa : merci beaucoup Wafa pour ton très beau commentaire. Il y a effectivement de très beaux endroits à Marseille. C'est comme partout, il y a des belles choses et d'autres moins agréables.
Je t'avoue quand même qu'à Marseille ce que j'aime le plus ce sont ces deux îles du Frioul ; c'est vraiment l'endroit le plus incroyable de Marseille, le plus beau, le plus insolite, le plus différent, le plus inattendu, ...
J'ai dit à Mehdouch d'y aller ; quand il ira à Marseille, vous n'aurez qu'à y aller faire un tour tous les deux !

Wafa, j'étais très touché par les dernières phrases de ta note où tu as fait de la poésie ; ça m'a énormément touché quand tu parles de mes larmes et de mes soupirs. C'est sur que les larmes que j'ai eu pour mon frère cette année là auraient pu remplir la Méditerranée !!!!!!!!! Quant à mes soupirs, j'aurais effectivement aimé qu'ils m'emportent avec eux de l'autre côté de cette infinité bleue.

Ecrit par : Roumi | jeudi, 18 mai 2006
----------------------------------
Bonsoir,
salut, Roumi
juste de passage pour te souhaiter une bonne soirée, et t'annoncer qu'il fait trés chaud en tunisie
bon week-end
@+

Ecrit par : walid | vendredi, 19 mai 2006
----------------------------------
@Walid : merci pour ton mesage Frérot. J'ai pas pu te répondre avant. Je suis un peu perdu en ce moment. Enfin bon ça passera.
Ben dis donc c'est bien s'il fait très chaud en Tunisie... euh, tu sais que j'aime bien quand la température reste raisonnable quand même...
Ici l'est parisien... ciel nuageux à très nuageux avec averses passagères... température 16°... fort vent de sud-ouest atteignant 45 km/h avec des rafales à 95 km/h... prévisions pour dimanche : le temps sera encore très variable, les pluies risquent d'être plus fortes que samedi mais le vent sera moins fort... fin du bulletin météo...
A plouch

Ecrit par : Roumi | samedi, 20 mai 2006